sORTIE DE “OUF”

Une journée “Joe Bar” entre cols et routes sinueuses

C’est dans le département de l’Ain que Fabrice FAVARGER, épaulé par Jacques COHENDOZ, nous a réservé le samedi 10 août une virée « Joe Bar » à la hauteur des attentes de nos 22 participants.

Au départ de la station Eaumorte, le convoi a pris la route à 9h30 pour une virée de quelque 300 km au total.

Ce département qui regorge d’innombrables routes favorables aux balades à moto – et les connaisseurs le savent bien – c’est une balade de cols en cols pour un dépaysement ainsi dire « total ». En effet, l’Ain fait partie de cette poignée de département où l’on peut encore trouver énormément de paysages à l’état sauvage et où l’on peut avoir cette fameuse impression d’être le premier à emprunter ses chemins… De plus, les routes sont très différentes les unes des autres et l’on peut passer par de grandes lignes droites, coupant à travers les champs de maïs, à des routes de cols sinueuses à souhait au revêtement parfois piégeur.

Notre circuit de cette matinée s’est effectué en direction de Bellegarde, Moulin de Charix, Oyonnax, en longeant l’Ain direction Chancia puis Corveissiat où nous nous sommes restaurés au Restaurant de La Pat’ de l’Ours.

Après un bon lunch dans ce « relais des motards » – dont l’accueil fût une fois encore des plus chaleureux – l’heure était venue de reprendre la route. Quelque 250 km nous attendaient pour le retour sur Genève.

C’est à une vingtaine de kilomètres après notre départ du restaurant que nous avons fait une pause-café au Camping Poncin ; un arrêt « repérage » pour le week-end camping prévu en septembre prochain.

Le retour à Genève, sous une chaleur un peu étouffante, s’est effectué par Serrières-sur-l ’Ain, St-Jean-Le-Vieux, St-Rambert-en-Bugey, Rufieu et Maisonneuve. Entre pâturages d’exception et forêts domaniales, la route se faisait de plus en plus piégeuse et quelques petites pierres qui roulaient depuis les talus faisaient leurs apparitions et se retrouvaient souvent au beau milieu de la trajectoire idéale, ce qui imposait une grande attention de la part des pilotes pour pouvoir réagir rapidement.

La soirée s’est poursuivie pour une dizaine d’entre nous autour d’un bon repas au Relais Champagnard à Eaumorte, malgré la fatigue d’une journée conviviale et joyeuse.

Une expérience supplémentaire pour toutes et tous qui a permis d’améliorer sa technique de conduite et se familiariser avec la conduite en « tiroir ».

Merci à toutes et à tous !

eleifend at Aliquam leo efficitur. velit, sed