clairvaux-les-lacs

Entre brouillard, rayons de soleil et gouttes de pluie.

Sortie organisée par Benoit et Anita le dimanche 19 mai

interview

par Cédric MISCHLER

Benoit peux-tu nous parler de ta sortie (destination, visite et km)?

Je pensais depuis quelques temps que le “Musée des maquettes à nourrir et courir le monde” pouvait être un joli but de sortie pour notre Club. Cette collection a été réalisée par un suisse, artiste et passionné par le travail du bois. Les machines agricoles, voitures, locomotives, motos ou autres maquettes qu’il a fabriquées sont incroyables de finesse et de minutie, nous avons tous été impressionnés par ces réalisations. La météo était plutôt changeante et nous avons roulé environ 220km.

23 participants, 17 motos c’est plutôt positif avec cette “belle météo” de mai et une bonne ambiance autour d’une bonne table 

En effet, c’était un beau groupe qui nous a permis de pratiquer le roulage “En tiroir”, méthode qui a séduit tout le monde. L’ambiance, comme très souvent lors de nos sorties, était au beau fixe. Nous avons été très gentiment accueillis dans un petit hôtel à Moirans-en-Montagne pour la pause café et à midi le restaurateur nous avait préparé un joli choix de plats. Nous avons eu a chance d’avoir la salle à manger rien que pour nous.

 

Peux-tu parler de ce que tu as fait pour préparer cette sortie ?

J’avais à cœur de ne pas faire trop de kilomètres pour cette première sortie printanière et si possible éviter les grands axes pour emprunter de petites routes sympathique au décor varié et étonnant. J’ai donc préparé la sortie sur Base Camp. La reconnaissance m’a ainsi confirmé que nous pouvions passer sur toutes ces petites routes tout en me réjouissant d’y retourner. Il faut d’ailleurs vraiment y retourner par beaux temps c’est encore plus beau.

Parlons de cette journée en mode tiroir (1 moto de tête, 1 serre file et les autres qui naviguent entre la 2e place et l’avant dernière pour indiquer un changement de route)

C’est une méthode tout à fait adaptée pour des groupes à partir d’une dizaine de motos. Comme l’a relevé le Vice, et je l’avais également constaté à ma première expérience, chacun roule de manière plus relaxe. Nous n’avons pas le stress de devoir rester au contact avec la moto précédente. “A la prochaine intersection il y aura une moto pour m’indiquer le changement de direction”. Chacun a un rôle à jouer vis-à-vis du groupe et tout le monde a apprécié semble-t-il!

 

Je te laisse le mot de la fin et je profite de vous remercier tous les deux pour cette belle journée

Nous sommes très heureux d’avoir proposé cette sortie et d’avoir pu la réaliser. La météo était finalement moins mauvaise qu’annoncée et tant mieux. Merci à tous les participants pour leur présence et leur bonne humeur. 

marcel yerly

 (1915-2000), agriculteur de son état. 

Musée des machines à nourrir et à courir le monde !

Original, ce musée bien curieux est dû à Marcel YERLY, qui a réalisé près d’une centaine de maquettes en bois entre 1945 et 1995. Sa passion, reproduire avec un souci du détail extraordinaire tous les moyens de transports quels qu’ils soient, sans oublier les machines agricoles. Toutes ces œuvres sont uniques et mesurent entre 50cm à 3m. Elles sauront charmer les grands comme les petits.